Travailler à la maison - Riche idée inside.

Publié le par Anne Fakhouri

Avantages du travail à la maison

- le dress code est beaucoup plus décontracté (voire inexistant, tipo juste des pantalons de yoga et un t-shirt de geek pour ceux dont la dignité a définitivement choisi de s'expatrier en Floride)

- il n'y personne à la machine à café.

- l'heure de la pause? Quand on veut ! 

- on peut gérer sa vie privée en même temps (recevoir un colis, ranger un truc, recevoir sa famille en vacances)

- on peut enlever ses pompes (ou ne pas les mettre de la journée)

- pas de réunion tardive qui fait qu'on doit courir pour choper un bus et récupérer ses enfants (pas de stress ni d'odeurs d'aisselles après une rude journée)

- on peut s'arrêter de bosser pour aller chercher ses enfants à l'école (ce qui est quand même plus facile et moins cher) 

- on n'a pas d'horaires, ce qui est quand même une sacrée liberté (parce que la routine tue la créativité, t'vois?)

- on travaille dans un décor qui nous ressemble (on n'a honte de rien) 

- on déjeune chez soi et pas dans une cantine/une sandwicherie dégueulasses.

- on n'a de comptes à rendre à personne (pas de chef, pas de collègues, pas de clients)

- tout le monde vous envie (ok, ce n'est pas vraiment cool mais un peu quand même ! )

 

Inconvénients du travail à la maison

- à force de ne pas avoir de dress code, on a l'air de rien ("pas grave" répond la dignité en tirant sur le jogging en éponge mauve qu'elle a coincé entre les fesses)

- il n'y a personne tout court.

- sortir de l'heure de la pause demande un effort surhumain, surtout quand on a son lit à proximité et Netflix.

- on se met à gérer sa vie privée tout le temps (on fait le ménage durant la pause, on ouvre le colis qu'on a reçu - crap ! ce sont des livres ! - on est là pour le relevé de l'électricité ou recevoir sa famille.)

- on travaille en chaussons, comme un vieux.

- tout le monde considère qu'on ne travaille pas vraiment (donc qu'on peut répondre au téléphone, parler à ses gosses, s'interrompre quand on veut). Voilà le principal souci. On est à la maison DONC on peut être interrompu. Oui oui, même si on a établi des règles claires. Pour travailler, il faut négocier. Négocier pour travailler. Si, vous avez bien lu. Qui a envie de vivre une vie aussi inepte? 

- on n'a pas d'horaires. Une journée fait vingt-quatre heures. Oui. "Pas d'horaires" ne veut pas dire "pas d'heures de travail". Donc il faut rattraper ce temps : avant six heures du matin (no way ! ) ou après neuf heures du soir. Une question simple: qui a envie de se remettre au boulot après une journée plutôt active et le fameux devoirs-bain-diner-histoire-coucher? 

- c'est toujours le même décor. Ok, il nous ressemble. Mais c'est peut-être ça le problème, à terme. 

- On déjeune chez soi et du coup, on doit cuisiner. Again ?! 

- on n'a de compte à rendre à personne sauf à nous-mêmes. Et ouiiiii ! Il faut avoir bien gérer le virage de l'auto-discipline pour travailler seul. Auto-discipline: le truc que le système scolaire, la société (et Netflix) nous désapprennent depuis l'enfance. Enjoy le pouvoir de ton cerveau, petit scarabée ! 

- tout le monde vous envie et parfois souvent, il faut subir les vannes idiotes d'un entourage plus ou moins proche : "Ah ah ah, ce n'est pas vraiment du travail ! " ("Non... oh attends... Est-ce que c'est de l'argent, que je vois sur mon compte? Je dois me tromper, ça doit être une obole..." ) "Tu te la coules douce, en fait ! " ("complètement. C'est cool qu'on ait tous les deux Facebook pour que tu puisses me dire ça pendant TES HEURES DE BUREAU.") "Tu es femme au foyer?" ("Et si je t'éviscérais, en toute amitié?  Si si, on peut très bien vivre avec ses boyaux à l'extérieur... En revanche, n'en mets pas partout, je viens de faire les sols, merciiiiiii.")

 

Conclusion: travailler chez soi, c'est bien quand on a une nurse, une femme de ménage et un bunker. 

Ou un bon I-pod.

Ce qui est la réponse à presque tous les problèmes du quotidien.

Travailler à la maison - Riche idée inside.

Publié dans Va ranger ta vie !

Commenter cet article

Brédy 13/02/2015 21:30

Anne, merci pour ce papier, c'est tout à fait cela, c'est terriblement juste! J'espère que tout se passe bien en Irlande.
Bises
Aude